Vent et transport éolien

Le vent a une action primordiale dans la dynamique sédimentaire*. Lorsqu’il souffle de la terre vers la mer, il agit directement sur les sédiments de la plage émergée par le phénomène de déflation éolienne : Il décroche des sédiments sur le haut de plage et la dune pour les transporter vers la mer et contribue ainsi à l’érosion du littoral. Lorsqu’il souffle en direction de la terre, c’est le phénomène inverse qui se produit et il est notamment responsable du modelage des dunes sur les plages ouvertes.

Ce transport éolien est plus ou moins important en fonction de la topographie, de la taille des sédiments et de la force locale des vents. Ainsi, l’action antagoniste des vents de terre et de mer conditionne l’évolution des rivages et contribue à l’équilibre morphodynamique des plages.

Rôle du vent dans le système littoral sableux                                     © EID Mediterranée

Sur les côtes méditerranéennes ce sont les vents de terre qui agissent particulièrement sur la morphologie des plage : la force et la prédominance des vents de terre (tels que le Mistral et la Tramontane) exporte vers la mer d’importantes quantités de matériaux sableux. En outre, lors des périodes de vent de mer, les plages sont en général trop étroites pour permettre une ré-alimentation en sédiments du haut de plage par le transport éolien.

 

 

 

Dynamique sédimentaire (l.f) processus de déplacement et de dépôts des sédiments vers et dans un espace donné (cellule sédimentaire). Sur les littoraux meubles comme les plages, les dunes côtières, les estuaires ou les marais maritimes, les sédiments, déplacés par la mer et le vent, sont à l’origine de la forme du rivage, de sa morphologie.

retrouver le lexique complet dans les ressources documentaires

un littoral mouvant un littoral mouvant témoignage de l’histoire témoignage de l’histoire ressources documentaires ressources documentaires