Plages de poche

Les « plages de poche » ou « plages de baie » sont, comme leur nom l’indique, situées en fond de baies, encadrées  par  des  côtes  rocheuses. Elles sont en général asses étroites et généralement convexes (leur rivage dessine un arc de cercle). Composées de sable ou de galets elles se sont développées majoritairement grâce aux sédiments* en provenance de l’érosion des côtes rocheuses avoisinantes et ceux provenant des fonds marins.

Leur particularité est que leur dynamique morpho-sédimentaire* est, dans la plupart des cas,  autonome  à  l’échelle  de  la  plage,  les  transferts  sédimentaires  entre  des  plages  de  poches  séparées par des caps rocheux étant le plus souvent  inexistants. De plus, ces plages jouent un  rôle  important  en  tant  que  « matelas  sédimentaire » qui,  lorsqu’il  est  présent  participe  à  la  dissipation de l’énergie de la houle, avant que celle-ci n’attaque le front de la falaise et n’en accentue l’érosion.

 

 

 

 

Dynamique morpho-sédimentaire (l.f) processus de déplacement et de dépôts des sédiments vers et dans un espace donné (cellule sédimentaire). Sur les littoraux meubles comme les plages, les dunes côtières, les estuaires ou les marais maritimes, les sédiments, déplacés par la mer et le vent, sont à l’origine de la forme du rivage, de sa morphologie.

Sédiment (n.m. ) ensemble de particules provenant de l’érosion et du démantèlement de roches formées antérieurement qui, en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace,  fini par se déposer sous l'effet de la gravité, souvent en couches ou strates successives. Un sédiment est caractérisé par sa nature (composition physicochimique), son origine, sa granulométrie.

Retrouver le lexique complet dans les  Ressources documentaires

un littoral mouvant un littoral mouvant témoignage de l’histoire témoignage de l’histoire ressources documentaires ressources documentaires