Erosion des côtes sableuses

Lorsque les pertes en sédiments* d’une plage ou d’une cellule littorale* sont supérieures aux différents apports qu’elle connait, on dit qu’il y érosion de la plage. Cette érosion se manifeste par une diminution de la quantité de matériaux présente sur la plage et par un recul du trait de côte. Le phénomène d’érosion côtière est une tendance évolutive qui s’évalue sur le long terme. Cependant elle peut être plus ou moins rapide selon les secteurs. On estime qu’à l’échelle mondiale 70% de la côte sableuse est actuellement en cours d’érosion contre seulement 10% en accrétion* (engraissement de la plage) .

L’intensité de cette érosion va dépendre localement de facteurs naturels tels que la configuration géographique de la côte, de sa nature (côte rocheuse, sableuse, à galets…), de l’orientation de la dérive littorale*, des conditions météorologique mais aussi et surtout de facteurs anthropiques.

 

 

 

Accrétion (n.f. ) Accumulation de sédiments pouvant être d’origine naturelle ou artificielle. L’accrétion naturelle de sédiments est réalisée par dépôts éolien ou marin sur la plage. L’accrétion artificielle correspond à une accumulation issue de la mise en place d’ouvrages de protection ou le dépôt à l’aide d’engins. (Coastal Engineering Research Center, 1984)

Cellules sédimentaires ou morpho-sédimentaires du littoral (n.f. ) Compartiments côtiers dans lesquels se produisent les phénomènes de mise en mouvement des sédiments (transport, dépôt..). Les limites de la cellule définissent la zone géographique dans laquelle le budget sédimentaire peut être calculé, ce qui donne le cadre pour une analyse quantitative de l’érosion et de la sédimentation. Entre deux cellules voisines, les échanges sont faibles voire nuls ou inférieurs à ceux réalisées à l’intérieur même de la cellule. On admet donc que sous l’action des facteurs naturels (houles, vents,…), le sable reste à l’intérieur de la cellule ou sort définitivement du système littoral (perte au large, à terre…). EUROSION, 2004 et SDAGE RMC, 2005.

Dérive littorale

Sédiment (n.m. ) ensemble de particules provenant de l’érosion et du démantèlement de roches formées antérieurement qui, en suspension dans l'eau, l'atmosphère ou la glace,  fini par se déposer sous l'effet de la gravité, souvent en couches ou strates successives. Un sédiment est caractérisé par sa nature (composition physicochimique), son origine, sa granulométrie.

Retrouver le lexique complet dans les ressources documentaires

un littoral mouvant un littoral mouvant témoignage de l’histoire témoignage de l’histoire ressources documentaires ressources documentaires