Erosion des côtes rocheuses

L’érosion d’une falaise rocheuse côtière est conditionnée par la combinaison de facteurs d’origine géologique, climatique et marin. Sous l’effet de l’altération chimique*, de l’action mécanique des vagues ou encore de la pluviométrie, les falaises et côtes rocheuses perdent de la matière solide. Cette érosion peut être progressive ou peut se manifester par la chute soudaine de blocs rocheux. Les sédiments décrochés de la côte rocheuse sont alors disponible pour alimenter les côtes meubles en contrebas ou à proximité. L’érosion des falaises constitue d’ailleurs la  seconde  source  d’apport  sédimentaire au littoral meuble.

 

Altération de la roche (l.f. ) Modification des propriétés physico-chimiques des minéraux, et donc des roches, par les agents atmosphériques, par les eaux souterraines. Elle dépend en particulier du climat, de la température des eaux, de la nature des roches et de leur degré de fracturation. Elle a généralement pour effet de rendre les roches moins cohérentes ce qui facilite leur désintégration.

Retrouver le glossaire dans les ressources documentaires

 

un littoral mouvant un littoral mouvant témoignage de l’histoire témoignage de l’histoire ressources documentaires ressources documentaires