Côtes rocheuses

Qu’elles soient calcaires*, magmatiques* ou métamorphiques*, les côtes rocheuses  représentent une part importante du littoral méditerranéen. Soumises aux assauts de la mer, elles sont généralement escarpées et érodées par l'action du vent et des vagues jusqu’à former par endroit des falaises plus ou moins hautes. Les côtes rocheuses se distinguent par leur physionomie, leur vitesse d’évolution ou encore les structures qui les composent. 

 

 

 

 

Calcaires (n.m / adj.) Les calcaires sont des roches sédimentaires, Ils se forment par accumulation, principalement au fond des mers, mais parfois en milieu lacustre, à partir des coquillages et squelettes des micro-algues et animaux marins. Facilement solubles dans l'eau, ils sont composées majoritairement de carbonate de calcium (CaCO3).

Magmatiques (adj.) Les roches magmatiques, également appelées roches ignées (le terme « igné » signifie « né avec ou par le feu ») se forment quand un magma se refroidit et se solidifie. Elles composent donc principalement les granites et les basaltes et forment l'essentiel des croûtes continentales et océaniques.

Métamorphique (adj.) Une roche métamorphique est issue de la transformation d'une roche calcaire ou magmatique à l'état solide à la suite d'une élévation de température et/ou de pression. Cette transformation se traduit par une modification de la texture, de l'assemblage minéralogique ou de la composition chimique de la roche.

Retrouver le lexique complet dans les ressources documentaires

un littoral mouvant un littoral mouvant témoignage de l’histoire témoignage de l’histoire ressources documentaires ressources documentaires