Rechargement des plages

Une plages dont les départs de sédiments sont supérieurs aux apports est en déficit sédimentaire et connait une érosion. L’alimentation artificielle en sable est une technique très souvent utilisée en complément d’ouvrages tels que les épis, ou accompagnée de protections douces* pour venir compenser artificiellement le manque d’apports naturels de sédiments au littoral.

Cette  technique  a bien souvent une finalité  touristique,  en  permettant  l’élargissement  de  la  largeur  de  la  plage  et  donc  sa capacité d’accueil. Mais elle peut également être motivée par des objectifs sécuritaires, en créant une zone tampon qui joue un rôle protecteur essentiel en cas de forts événements de tempête. Si elle permet sous certaines conditions de maintenir la largeur de la plage, elle nécessite toutefois d’être pratiquée régulièrement. En effet, l’érosion du littoral étant chronique, les sédiments déposés vont avoir tendance à être régulièrement arrachés par les vagues et les courants.

Pour en savoir plus : consulter la fiche outil "Le rechargement des plage en sédiments"

 

 

 

Protection douce (n.f. ) Utilisation de techniques limitant les risques d’érosion et de submersion et ayant un faible impact sur le système littoral. On trouve le plus souvent parmi ces techniques la mise en place de ganivelles ou encore la végétalisation (EID-Med).

Retrouver le lexique complet dans les ressources documentaires

un littoral mouvant un littoral mouvant témoignage de l’histoire témoignage de l’histoire ressources documentaires ressources documentaires